Michael Ballack : Pourquoi se donner des objectifs ?

Sous sa conduite, l’Allemagne est le premier pays qualifié pour l’Euro 2008. Durant ce tournoi, la Mannschaft sort second du groupe B en battant la Pologne (2-0, doublé d’un Polonais d’origine Lukas Podolski) et le pays coorganisateur, l’Autriche (1-0, but de Michael Ballack) mais s’incline face à une Croatie bien organisée (1-2, but de Lukas Podolski). L’Allemagne est qualifiée pour la coupe du monde en Afrique du Sud notamment grâce à sa dernière victoire en Russie (1-0). Elle débute sa préparation le 3 mars par une défaite (0-1) face à l’Argentine, équipe qu’elle écrasera quelques mois plus tard dans la compétition. Menée au score, elle refait son retard dans les dernières minutes avant de l’emporter finalement aux tirs au but grâce à deux arrêts décisifs de Jens Lehmann. Elle est longtemps indécise, Ronaldo se créant quelques occasions en fin de première mi-temps et Oliver Neuville expédiant un coup franc direct sur le poteau du portier brésilien en début de seconde période. A l’instar du Brésilien Zico, autre grande vedette de cette génération, le Français et l’Allemand participent aux phases finales de 1978, 1982 et 1986. Platini et Rummenigge se sont notamment croisés lors de deux demi-finales consécutives. Mission accomplie puisque, épaulé aux avants-postes par le jeune et prometteur attaquant croate Alen Boksic, il inscrit 18 buts en Championnat de France de Première Division 1992-1993, ce qui ajoutés aux 22 de son coéquipier croate font de ce duo offensif l’un des plus prolifique d’Europe cette saison-là (40 buts à eux deux).

L’Allemagne achève son aventure dans la coupe du monde 2010 en Afrique du Sud en finissant troisième dans la compétition après avoir battu l’Uruguay sous un score de 3-2. Manuel Neuer, titularisé dans le but en dernière minute, éclate sur la scène internationale et s’affirme comme l’un des tout meilleurs gardiens du monde. Un joueur camerounais est expulsé à son tour et à dix contre dix l’Allemagne force la décision et l’emporte 2-0, équipe d’allemagne de football terminant ainsi première du groupe. Les chevaux sont essentiellement instinctifs, ils n’ont pas de recul lorsqu’ils agissent et il en est de même pour un joueur en plein effort sur un terrain. L’encadrement de la Nationalmannschaft n’a pas l’intention de s’étendre sur le cas Lukas Podolski. À la Coupe des confédérations 2005, à domicile, elle bat au 1er tour l’Australie (4-3, buts de Per Mertesacker, de Lukas Podolski, de Kevin Kurányi et de Michael Ballack), puis la Tunisie (3-0, buts de Michael Ballack, de Mike Hanke et de Bastian Schweinsteiger) et fait match nul contre l’Argentine (2-2, buts de Gerald Asamoah et de Kevin Kurányi).

Elle perd en demi contre le Brésil (2-3, buts de Lukas Podolski et de Michael Ballack) mais se console en prenant la 3e place en battant le Mexique (4-3 ap, buts de Robert Huth, de Lukas Podolski, de Michael Ballack et de Bastian Schweinsteiger). Quatre jours plus tard, la Mannschaft remporte le match pour la troisième place face au Portugal (3-1, doublé de Bastian Schweinsteiger et but de Armando Teixeira dit Petit (csc)). France-Allemagne, les Bleus contre la Mannschaft : Sans aucun doute, ce duel fait partie des grands classiques du football international. De plus, j’aimais beaucoup jouer au football en RDA, confiait-il dans un documentaire réalisé l’an passé à l’occasion de son 70e anniversaire. L’ailier sort à son tour en boitant. La sélection allemande sort en tête du Groupe B, qualifié par les médias de « Groupe de la Mort », en battant le Portugal (1-0), les Pays-Bas (2-1) et le Danemark (2-1). Elle écarte la Grèce (4-2) en quart de finale avant de s’incliner face à l’Italie (1-2) en demi-finale. Et effectivement, les débuts dans l’Euro sont poussifs : nul 1-1 contre les Pays-Bas et surtout les Allemands sont tenus en échec par la Lettonie (0-0), une équipe qui ne participe qu’à sa première grande compétition officielle.

Ainsi les Pays-Bas évoluent un peu comme Rossoneri avec Van Basten, Rijkaard et Gullit et la RFA évolue comme Nerazzurri avec Matthäus, Klinsmann et Brehme. Il obtient tout de même du temps de jeu lors des phases précédentes, et a donc la main sur son premier trophée, excusez du peu. Quelques semaines avant le début des hostilités, elle voit deux de ses titulaires forfaits, le gardien numéro un René Adler et surtout le meneur de jeu et capitaine Michael Ballack victime d’un tacle violent du ghanéen Kevin-Prince Boateng en finale de FA Cup. L’Allemagne bénéficie d’un tirage favorable et se trouve placée dans un groupe à sa portée au premier tour de la Coupe du monde 2002. Elle démarre le mondial asiatique en « atomisant » l’Arabie saoudite (8-0), avec notamment un triplé de Miroslav Klose de la tête, profitant de la faiblesse des Saoudiens dans le jeu aérien. Oliver Kahn est élu meilleur joueur de la coupe du monde 2002, ayant sauvé l’Allemagne à maintes reprises tout au long du tournoi avec des parades spectaculaires. Joueur le plus capé de l’équipe de RDA avec 98 sélections. L’Or ira à l’équipe de football polonaise et la Médaille d’argent à l’équipe hongroise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.